Excellium au cœur des grandes manœuvres de Thales (2024)

Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé: ThierryBreton parti à la Commission européenne, Atos avait les yeux dans le vague. Avant l’été, le groupe français a officialisé le début de sa réflexion sur la séparation de la société en deux groupes, SpinCo (Evidian) pour le big data et la cybersécurité, et TFCo (Atos) pourles services de gestion d’infrastructures, des espaces de travail numériques (digital workplace) et des services professionnels. Avec plus de 4milliards d’euros de pertes, il n’avait plus le choix.

La nouvelle tombe à pic pour Thales, qui a obtenu l’aval de son actionnaire majoritaire, l’État français, pour se mêler à la bataille qui s’annonce et qui, si elle se passe comme prévu, donnerait naissance à un champion européen de la cybersécurité. Car, dans la partie cybersécurité de SpinCo,les 9.000experts en font «un partenaire de choix pour l’intelligence sécurisée des données à travers deux activités: digital security et advanced computing», note le plan de bataille d’Atos. «Reconnu par Gartner comme le n°1 mondial des services de sécurité gérés et par Hyperion comme le n°3 mondial du calcul intensif, [ce département] bénéficie d’une position forte sur ses marchés, pour capitaliser sur une demande croissante pour les produits et services de cybersécurité et de calcul avancé.»

Ce serait pour Thales la cerise sur le gâteau, dont le montage s’est accéléré depuis 2014, à mesure que les problématiques de cybersécurité sont arrivées sur le devant de la scène: après avoir dépensé plus d’un milliard dans la connectivité, la cybersécurité, le big data et l’intelligence artificielle, grâce notamment à l’acquisition de Sysgo, Vormetric et Guavus, le groupe annonce racheter Gemalto fin 2017.

De Gemalto à Excellium

Il faudra près de 5milliards d’euros et un an et demi, mais Thales y parvient, ayant par exemple dans ses références la sécurisation de 80% des transactions bancaires mondiales et la sécurité de 19 des 20plus grandes banques du monde.

Ce mardi11octobre, le groupe français a annoncé avoir finalisé le rachat, pour 120millions d’euros, à Sonae Investment Management, de sa holding Maxive Cybersecurity, qui regroupe la luxembourgeoise Excellium et l’espagnoleS21Sec, avec la bénédiction des autorités, dont la CSSF, puisque la société luxembourgeoise a un statut de PSF.

On aimerait que ce que l’on a créé pendant 10ans avec comme base Luxembourg reste solidement ancré au Luxembourg.

Excellium au cœur des grandes manœuvres de Thales (1)

ChristopheBianco,CEO d’Excellium

Avec cette acquisition, Thales va intégrer à la fois des compétences cyber (plus de 540personnes, dont 75% en Espagne et au Portugal, et 25% au Luxembourg et en Belgique), mais aussi un portefeuille de clients, «en particulier dans les services financiers, les activités gouvernementales et les services publics, qui représentaient plus de 50% de leur chiffre d’affaires en 2021», selon un communiqué du groupe.

Devenir le leader aussi en Belgique

Spécialisée dans différentes prestations comme les audits et les tests d’intrusion, ou encore la gestion de Cert interne ou de SOC (elle revendique 20références sur le marché luxembourgeois), Excellium avait réalisé un chiffre d’affaires de 20,5millions d’euros l’an dernier, en hausse de 25% par rapport à l’année précédente.

ChristopheBianco etXavierVincens resteront aux manettes d’Excellium avant l’ambition de devenir un leader sur le marché belge en plus du marché luxembourgeois. «On aimerait que ce que l’on a créé pendant 10ans avec comme base Luxembourg reste solidement ancré au Luxembourg», commente M.Bianco. «Thales a de très grosses ambitions sur la cybersécurité, et notre expérience et notre savoir-faire semblent avoir une valeur à leurs yeux (d’où notamment le changement de nom et la création d’un logo avec la reprise d’une marque chapeau ‘cyber solutions by Thales’, qui est une nouveauté pour eux).»

Thales, allié de l’espace luxembourgeois

Un mois plus tard, Thales avait annoncé avoir racheté pour 100autres millions d’euros la néerlandaise OneWelcome,spécialisée dans la gestion des identités et des accès client, complémentaire à l’offre de Thales dédiée à la gestion d’identités et d’accès de personnels d’entreprises.

En 2022, Thales prévoyait de recruter 11.000personnes dans le monde, dont 1.000experts en cybersécurité, domaine qui lui a rapporté plus d’un milliard d’euros l’an dernier pour la première fois. , pour «le développement de solutions numériques très innovantes pour les produits spatiaux de télécommunication, d’observation et de navigation». «Il s’appuiera sur les technologies du big data, de l’intelligence artificielle et de la cybersécurité pour relever les défis de systèmes satellitaires complexes, tout en recherchant l’excellence en termes d’expérience utilisateur.»

Excellium au cœur des grandes manœuvres de Thales (2024)
Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Nicola Considine CPA

Last Updated:

Views: 5896

Rating: 4.9 / 5 (49 voted)

Reviews: 88% of readers found this page helpful

Author information

Name: Nicola Considine CPA

Birthday: 1993-02-26

Address: 3809 Clinton Inlet, East Aleisha, UT 46318-2392

Phone: +2681424145499

Job: Government Technician

Hobby: Calligraphy, Lego building, Worldbuilding, Shooting, Bird watching, Shopping, Cooking

Introduction: My name is Nicola Considine CPA, I am a determined, witty, powerful, brainy, open, smiling, proud person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.